La vidéo en ligne, remède à la crise

Un sujet pas très sexy en apparence, mais ô combien décisif quant à l'avenir de l'industrie publicitaire: celle des droits et des cachets d'artistes sur le web. Comment en effet continuer à vivre d'un côté l'explosion du contenu vidéo on line, de l'autre le statu quo des Unions d'artistes dans bien des pays quant aux cachets et droits de suite ? Le web ne paie pas autant que la pub, les tarifs doivent donc être adaptés au medium, même si ( et c'est tout le point de discorde ), la visibilité sur le web offre un potentiel énorme et affranchit la notion de frontières.

Une initiative encourageante a été annoncée hier par IAB Canada : " La publicité audio et vidéo canadienne en ligne peut enfin prendre son envol suite à une entente conclue entre l'Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artists (ACTRA), l'Association canadienne des annonceurs (ACA) et l'Institut des communications et de la publicité (ICA)." annonce le communiqué.

Un projet pilote de deux années va donc prendre son envol: cachets réduits pour les artistes quand la vidéo publicitaire sort du cadre strict de spots télé ou radio et notamment, droits de suite adaptés à l'univers de la vidéo en ligne. Le tout pensé pour stimuler la création de campagnes dans ces nouveaux espaces et combattre la morosité économique.

Pourquoi le Canada innove-t-il ainsi, lui qui a souvent tendance à adapter ses réglementations en fonction de son voisin américain ? Parce que le public canadien est un des plus grands consommateurs de vidéo on line au monde:"Les Canadiens se classent parmi les plus grands consommateurs de vidéo en ligne au monde. En effet, parmi les cinq pays actuellement couverts par l'étude de comScore Video Metrix, c'est au Canada que la vidéo en ligne a eu la plus grande portée, puisque près de 21 millions de spectateurs (c'est-à-dire pas moins de 87 pour cent de l'ensemble de la population en ligne âgée de 15 ans et plus) y ont regardé une vidéo en ligne en août 2008. En contraste, seulement 78 pour cent des internautes états-uniens ont regardé une vidéo en ligne pendant la même période." 

Or, malgré ces chiffres impressionnants, la création de vidéo publicitaires on line a toujours été freinée par les prix prohibitifs imposés par les unions d'artiste. L'ACTRA, toujours plus réactive et souple que sa consoeur québécoise ( Union des Artistes ) a donc souhaité aller de l'avant. Dans la conjoncture économique actuelle, c'est une initiative à suivre. Le pays qui nous a donné "Evolution" ( DOVE ) en 2007 aurait bien tort de ne pas stimuler la création en ligne… Pour en savoir plus sur le projet, cliquez ici.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s