Stratégie de CB

Depuis les débuts d'IDEAD, je souhaite aborder les chocs culturels et autres atterrissages non contrôlés que subissent parfois les "expat" quand ils reviennent en sol français. Un spot TV en est pour moi un des emblèmes:  je le garde en réserve depuis quelques semaines, mais il tourne depuis un bon bout de temps et je tombe parfois sur lui au hasard d'une pause publicitaire. 

Le Blog de Greg vient de me donner le parfait prétexte pour vous le montrer : à partir d'une mésaventure ( fraude sur sa carte ) , Gregory nous parle des différences européennes dans l'utilisation d'une carte ( les français disent Carte Bleue, mais ce sont des Visa ou Mastercard pour la plupart , comme partout dans le monde ) et s'interrogent sur l'insuccès de Moneo. Retour à ma pub du jour donc et amis canadiens, préparez-vous à sourire.

Et oui, en France, il faut des scénario cauchemardesques pour expliquer à Monsieur Tout le monde à quel point il est plus brillant et inspiré d'utiliser sa carte. Savoir que Visa et le GIE Carte Bleue paie pour diffuser ce type d'annonces m'a tout de suite renseignée sur le niveau d'utilisation des français : il est forcément à améliorer ! Vue du Québec et d'Amérique du Nord en général, cette pub a quelque chose de surréaliste: un téléscopage temporel du type 'Back to the future". Car bien sûr, personne là bas ne songe à sortir son chéquier dans une boutique: la plupart des commerçants refusent les chèques ! 

Au delà de ces exotiques confrontations, reste que la stratégie  publicitaire déployée dans ce cas me laisse dubitative. Car pour promouvoir l'utilisation d'une CB, il y a des leviers autrement plus puissants qu'un spot à 20h42 sur TF1 : faire payer les chèques par exemple ( gratuits en France, quand les cartes sont assez chères ); abaisser le coût des CB, voire les "donner" à tous les souscripteurs d'emprunts hypothéquaires ( Ma Gold ne m'a ainsi jamais rien coûté ); accorder des points ou des miles à chaque achat ( cf le succès spectaculaire d'AMEX en France grâce à son partenariat avec Air France: success story européenne voir mondial dans le groupe American Express ). Bref, pas mal d'options plus performantes que la "stratégie de l'épouvantail" étalée ici. Sont-elles plus chères que cette campagne dont j'ignore le budget global ? C'est possible. Mais enfin, quel coup d'épée dans l'eau. Tant que les commerçants préfèreront un chèque ( moins de frais ), tant que les chèques seront gratuits, je vois mal comment on ferait basculer les usages. Seule exception: les globe-trotters, pour qui la CB est devenue un mode de vie essentiel en effet. 

Pour terminer sur une note qui fera sourire les français cette fois ci, autre exemple de campagne MasterCard, tout droit venue du Québec. La liberté de voyager et de payer n'importe quoi ( même des frites en cornets ) avec sa CB : priceless !

PS: que Strat et CB me pardonnent le titre de ce billet qui les réunit brutalement 🙂
Publicités

Une réflexion au sujet de « Stratégie de CB »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s