L’INNOCENCE RÉCOMPENSÉE

Image 13
Noël approchant, il est difficile de ne pas céder à l’esprit des Fêtes et
comme les bonnes nouvelles n’abondent pas ces temps-ci, une bonne nouvelle
venue de la sympathique marque de smoothie
Innocent ne se refuse pas. D’autant
moins qu’il s’agit d’une nouvelle qui concerne l’efficacité d’une campagne
publicitaire traditionnelle !

Innocent dévoile en effet les résultats d’une étude TNS Omnibus réalisée
juste après la première campagne de sa jeune histoire ( premier smoothie en France
en 2005 ), créée par l’agence Bug et lancée en octobre dernier sur la région
parisienne : + 8 % en notoriété par rapport à juin 2008, avec un taux de
41%. Campagne très old fashion dans son plan média et relativement
étonnante pour une entreprise qui depuis ses débuts compte surtout sur son lien
direct avec ses consommateurs et entretient une communication au ton résolument
différent ( 2 minutes sur
le site vous en convaincront ) En résumé, des sorties
de métro parisien, de l’abribus et un peu de presse, dans les gratuits
exclusivement : Métro et 20 Minutes, éditions parisiennes. 

Il y a donc plusieurs bonnes nouvelles dans cette réussite…

Image 14

La première, c’est
que même les petites marques, les « outsiders » qui ne font rien
comme les autres, ont parfois besoin d’un bon vieux publicitaire pour leur
venir en aide. En l’occurrence, pour Innocent, il était temps de prendre la
parole de manière plus affirmée, alors que le Goliath du jus de fruit
Tropicana
communiquait depuis le printemps sur ses Smoothies et que le challenger français Immedia est toujours en embuscade. Innocent est une marque résolument cool,
dans le sens tranquille du terme, assez « flower power ». Mais on
peut avoir des valeurs éthico-écolo et savoir gérer un business: lancée en
1998, la marque est leader sur le marché européen avec présence dans 7 pays, et
elle détient en France 25 % du marché. Nul doute que l’arrivée d’un gros joueur
comme Tropicana demandait de réagir, même plus modestement. En l’occurrence, si
la marque de Floride gagne la première place au concours de notoriété ( 50 % ),
Immedia est loin derrière ( 21 % ) et les deux concurrentes ne progressent que
d’un point.

La deuxième, c’est qu’une bonne pub a toujours de l’impact, notamment l’affichage
urbain et les gratuits ( l’efficacité publicitaire de la presse gratuite n’est,
malheureusement pour les journaux payants, plus à démontrer … ). En ces temps
de questionnements existentiels, et puisque depuis le tournant des années 2000,
la publicité est devenue « off » à bien des égards, ce rappel aura le
mérite de réjouir ceux qui dans cette industrie en ont un peu ras-le-bol de l’omniprésence
du web.
 

La troisième, vous vous en doutez, relève plus de la pirouette : mais sans
fausse naïveté,
 que l’innocent
triomphe, ça nous fera toujours plaisir.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s