Toyota Québec, Mc Do France : 2 cas anti-crise.

Idead:mc:toyota

En ces temps de croissance calamiteuse, il n'est pas mauvais de souligner la performance locale de certaines grandes marques mondiales et de tordre le cou aux rabats-joie de l'OCDE. La croissance est possible, je l'ai rencontrée, dans deux marchés occidentaux qu'on dit volontiers atones et pour chacun d'entre eux, avec une offre produit pas nécessairement évidente. 

Toyota Québec a connu une croissance de ses ventes de 25 % en 2008 au Québec ( au niveau mondial, le constructeur affiche comme tous les autres une baisse de plusieurs points ). + 25 % ! Notamment grâce à la Yaris, petit modèle encore décalé dans les rues de Montréal, plus habituées aux calibres américains. Et dans un contexte économique désastreux: avec la baisse du $ américain, les concessionnaires québécois ( comme canadiens d'ailleurs ) ont vu une partie de leur clientèle passer la frontière ( les autos sont moins chères aux USA, entre autres à cause des taxes ). 

Autre "miracle" ( qui doit tout à la philosophie "aide toi, le ciel t'aidera" cela dit): Mc Do France a publié ses chiffres 2008 hier. Avec 3,3 milliards d'euros de CA, le géant du fast food confirme en France une croissance elle aussi à 2 chiffres. Tout ça au pays du jambon beurre et de la gastronomie. Et en s'offrant le luxe d'aller chercher sa croissance sur une clientèle plus âgée et plus aisée ( source : Le Figaro ). Pas mal non ?

Deux cas bien différents ( marché, secteur, valeurs de marque ), deux modèles de réussite distincts et avec deux grands points communs : une offre et une communication intelligentes…

Lire la suite

RED BULL CRASHED ICE : du grand expérientiel à – 35 ° C

Image 1

Le hasard fait bien les choses. En visite samedi à Québec , j’ai eu la
chance de tomber en plein week-end de finale du
Red Bull Crashed Ice. Un vrai
régal pour ceux qui aiment la vitesse et les sensations fortes , surtout par –
33° ( sans vent ). Mais aussi un bel exemple de marketing expérientiel bien
mené.

Le Red Bull Crashed Ice est une course en patins à glace dans des pentes à
vous faire décrocher le cœur : du « patinage de descente
extrême ». Le premier événement, inventé par Red Bull, a eu lieu au début
des années 2000 en Suède. Mais depuis 3 ans, la ville de Québec et ses reliefs
spectaculaires sont devenus une vitrine internationale pour la marque et sa
course. Samedi soir, entre 80 000 et 90 000 fans se sont retrouvés le long du
parcours pour voir les kamikazes du patin descendre à des vitesses effrayantes
( record cette année : 44,3 km/h ), malgré le froid. Le Red Bull Crashed
Ice dans le Vieux Québec, c’est un peu la F1 à Monaco : tous les
ingrédients pour une expérience extrême qui colle parfaitement aux valeurs de
la marque, comme le montre cette vidéo.

Lire la suite

Peace & Love

La période officielle des voeux achève, mais il reste encore quelques jours pour se souhaiter une année 2009 épatante. De retour en terre canadienne, je renoue justement le fil avec de belles campagnes qui m'avaient échappé. Ikea a profité des fêtes de fin d'année pour communiquer dans la pure tradition de cette marque : de manière stylée, simple, sympathique et efficace. La preuve en image, et en mots, de circonstance ! 

Idead:paixikea

Idead:loveikea



La campagne, pan-canadienne, vient de Toronto et de l'agence Zig, dont la création est dirigée par un francophone, Martin Beauvais. Elle a également donné lieu à des créations web et à un panneau/installation 3 D sur un échangeur d'autoroute hyper-fréquenté à Toronto. 

Lire la suite

Short cut ( top 3 de la semaine )

Au programme de ce Short Cut, du design, une entrevue grinçante d"un gourou des RP et de la créativité média qui réchauffe le web…

Le design au coeur du succès 

Idead:CES09
Le CES 2009 ( Consumer Electronics Show, le plus grand salon d'électronique grand public au monde ) qui s'est terminé à Las Vegas dimanche dernier a confirmé que même en temps de crise, et même si les prévisions de vente du secteur sont négatives pour 2009, miser sur le design et sur l'innovation plus que sur les petits prix demeure la stratégie de plusieurs grandes marques. 

Les images de nouveautés et les sujets "tendances" se sont multipliés dans les médias à l'occasion de cette grande messe de l'électronique. Les lunettes Myvu ( qui permettent de visionner seul un film stocké sur Ipod voire un téléphone mobile ) ont été largement couvertes. LG, le coréen qui ne fait plus rire les japonais, a également suscité la curiosité avec sa montre-téléphone, prouvant que les journalistes sont tous des James Bond dans l'âme. 

Lire la suite

Livret A sans intérêt ?

Idead:banniereCA

Au Québec, il y a la folie des REER ( placement d'épargne retraite défiscalisé ), en France, il y la révolution du Livret A, produit d'épargne préféré des Français, historiquement distribué par un "oligopole" de trois banques ( Banque postale, Crédit Mutuel, Caisse d'épargne ) et qui en 2009 s'ouvre à la concurrence .. en pleine débâcle des taux d'intérêt. 

Cette ouverture du marché à un produit aussi apprécié ( 46 millions de Livret A en activité, soit grosso le 3/4 des Français selon Wikipédia ) suscite convoitise et publicité. Parmi celles-ci, impossible de rater la campagne du Crédit Agricole, premier groupe bancaire français ( 25 % de pdm ), qui bénéficie d'un poids média très conséquent,  notamment en affichage urbain ( Nantes n'y échappe pas ).

Une campagne qui attire l'oeil : impression a priori favorable, suscitée par des visuels simples et décalés. On voudrait se dire " tiens, une banque qui ose un ton léger et une communication moins traditionnelle ". Sauf que si on l'analyse de plus près, cette création ( probablement signée Providence, l'agence derrière la communication du CA depuis plusieurs années ) ne passe pas le test…

Lire la suite

Qui veut voir Rachida nue ?

Le vrai titre de ce billet aurait dû être : "nouveaux modèles, vieilles recettes" ou encore " plus ça change, plus c'est pareil". Mais comme il y est question d'audience, je n'ai pas résisté à l'envie de tester l'impact d'un titre bien racoleur, histoire de voir si l'audience d'IdeAd explose. Car c'est le paradoxe de l'époque: en communication comme pour le monde des médias, il n'est question que de se "réinventer", d'innovation, de créativité. Et que répondent les faits ? Que les vieilles ficelles, que l'humain finalement, ne changent pas et réagit toujours aux mêmes accroches. Le vrai titre de ce billet, qui va pourtant évoquer deux expériences de nouveaux modèles média très différentes et passionnantes à suivre, aurait dû être : Pierre Péladeau* avait raison 🙂

Lire la suite

Musique givrée pour neurones affûtés

Idead:naive2

La musique inspire toujours autant les publicitaires. Récemment on a vu Ouï FM, gagnante des Prix Stratégies 2008. L'excellente campagne de Radio Nova aussi, Keith Richards pour Louis Vuitton témoignent aussi de cette fascination fructueuse.

Idead:naive3

Deux clins d'oeil aux amoureux des notes en ce début d'année, de chaque côté de l'Atlantique. 

Le label indépendant Naïve ( oui, celui de Carla Bruni- Sarkozy ) s'offre pour ces 10 ans un site de "naiversaire " et une campagne d'image créée par La Chose ( Eric Tong Cuong fait le lien entre ces deux entreprises ). L'occasion de rappeler que Naïve a un catalogue beaucoup plus vaste que l'omniprésente première dame de France pourrait le laisser croire ( Girls in Hawaï, Para one, musique pour enfants, classique… ). L'occasion aussi de se rappeler que la French touch en pub, ça existe ( Pascal Grégoire, DC de La Chose en est d'ailleurs un farouche défenseur ) …

Lire la suite

Gratuitéconomie

Idead:free

C'est une tendance de fond et 2009 verra encore son sillon se creuser: l'économie de la gratuité, ou Freeconomics comme on dit outre-atlantique. 

Thème souvent abordé, la première vraie réflexion autour de cette vague remonte selon moi à Chris Anderson ( Wired, The long Tail ), qui me confirme via mail que la sortie de son prochain livre consacré au sujet est prévue pour le 6 juillet 2009 : Free ! publié par Hyperion. On a hâte ( annoncé dès 2007 , prévu initialement en 2008 … ), surtout après avoir lu l'article  « Why 0.00 $ is the future of business » où il développe les grands axes de cette économie paradoxale, qui consiste à faire de l'argent en ne vendant rien. 

Trois "actus" récentes autour de cette thématique…

Lire la suite

Ski 2.0

Idead:sutton

Pas besoin d'être une multinationale pour faire de la pub participative, impliquer ses consommateurs et de les transformer en fans qui vont prêcher la bonne parole. C'est ce que démontre la communication efficace et sympathique d'une station de ski québécoise, le Mont Sutton, depuis plusieurs années. Il faut dire que l'univers du ski se prête bien à la fidélisation, qui revêt une dimension stratégique particulière dans les activités saisonnières.

Pour la troisième saison consécutive, Sutton poursuit sa campagne publicitaire autour du thème " Comme nulle part ailleurs". La ligne et le positionnement, créée par l'agence LXB Marketing, s'inspire directement du commentaire le plus recueilli auprès des skieurs de la station: l'enneigement et le ski de sous-bois donnent à la station un charme et une authenticité qu'on retrouve rarement au Québec. L'imagerie, qui mélange rétro et moderne, est réussie et se démarque. Pour 2008/2009, les illustrations sont directement tirées d'un concours de photo proposées aux skieurs l'hiver passé et la conception des affiches est expliquée sur le web…

Lire la suite

Short Cut ( top 3 de la semaine )

Idead:figaro

Le chiffre de la semaine 

58 % de français pensent que 2009 ne sera pas une bonne année. Comme souvent depuis que je suis de retour dans le cher pays de mon enfance, je constate que pour le pessimisme, la France possède une grande longueur d'avance. 

Et au Québec, vous en êtes où ??? Aux dernières nouvelles, le consommateur québécois ne se laissait pas abattre et même les vendeurs de "chars" gardaient le moral. La confiance a-t-elle un impact important sur l'économie ? C'était tout le propos de l'édito de Jean-Marc Vittori dans les Échos mardi. Il souligne l'influence des médias dans cette perception ( s'excusant du regard pessimiste porté par les journaux sur l'avenir, qui influe sans doute sur le traitement des nouvelles ). À cet égard, il semble que la télé soit bien plus anxiogène que les journaux ( voir étude du Maryland dans ce post )… 

" La confiance, c'est l'explication des économistes quand ils n'ont pas d'autres explications", écrit-il. 

Pas sûr que ça nous rassure ! Mais comment avancer quand tout le monde se complait dans la contemplation de ce qui ne va pas bien et l'attente anxieuse de ce qui pourrait être pire ? 

Lire la suite