Qui veut voir Rachida nue ?

Le vrai titre de ce billet aurait dû être : "nouveaux modèles, vieilles recettes" ou encore " plus ça change, plus c'est pareil". Mais comme il y est question d'audience, je n'ai pas résisté à l'envie de tester l'impact d'un titre bien racoleur, histoire de voir si l'audience d'IdeAd explose. Car c'est le paradoxe de l'époque: en communication comme pour le monde des médias, il n'est question que de se "réinventer", d'innovation, de créativité. Et que répondent les faits ? Que les vieilles ficelles, que l'humain finalement, ne changent pas et réagit toujours aux mêmes accroches. Le vrai titre de ce billet, qui va pourtant évoquer deux expériences de nouveaux modèles média très différentes et passionnantes à suivre, aurait dû être : Pierre Péladeau* avait raison 🙂

Idead:lepostrachida

Dans la dernière semaine, savez-vous quel est le "post" qui a drainé les foules sur Lepost.fr, site laboratoire et hybride lancé par le Monde en septembre 2007 ? "Rachida Datie nue, les images ". À l'heure où j'écris ces lignes, le billet de William Rejault sur le site a été vu 47 177 fois et ça ne cesse d'augmenter… D'ailleurs vous venez peut-être de cliquer pour aller voir les fameuses images ( c'est habile car bidon, il s'agit d'un artiste peintre de Montmartre et non de photos ) ?

 Sur les 7 dernières newsletters envoyées par Lepost.fr, Rachida, son enfant, le père mystèrieux de son enfant, dament le pion haut la main à Gaza, la guerre, la politique … Seuls les faits divers et côté politique, les scandales ou affaires, réussissent à émerger mais loin derrière ce score étonnant.

Nouveaux modèles, mais mêmes recettes ( sauf publicitaires ! ). Pour tous ceux qui ne connaitraient pas Lepost.fr, il faut lire le bilan très intéressant dressé par celui qui dirige l'aventure, Benoït Raphaël, pour le premier anniversaire d'un "média ouvert" : honnête et lucide, il convient que la réussite d'audience du site tient sans doute moins à la politique internationale qu'aux actus people. Tiercé gagnant : faits divers, le buzz et les vedettes, qu'elles soient politiques ou artistiques. Rien de nouveau sous le soleil direz-vous ? C'est vrai mais ce qui est intéressant, c'est que le format, les contenus de ce site constituent une vraie nouveauté dans le paysage puisqu'on y mêle du UGC ( chacun peut "poster" ) et vraie rédaction ( qui joue beaucoup sur l'animation et la modération ). 

 "Nous avions besoin de casser les barrières de l'information traditionnelle : pas de hiérarchie de l'information, pas  de navigation classique,  interfacer l'activité d'une rédaction avec la production de contenus générés par l'utilisateur, voir l'information comme un réseau, sortir du mythe du "journalisme citoyen" pour tenter le pari de la contribution populaire et du journalisme collaboratif." , explique Benoït Raphaël.


Ce sympathique capharnaüm ( vidéos, commentaires, blogueurs invités, … ) a plusieurs mérites, dont celui, immense, d'être un Polaroïd mis à jour chaque seconde de la foule internaute francophone. Balladez-vous sur Lepost.fr, vous y trouverez forcément votre bonheur: une foule d'infos ( dont beaucoup d'ultra local ), des plus sérieuses aux plus déconnantes et un sens du croustillant qui dépoussière pas mal la Une du Journal de Montréal ! 

Reste que les commentaires désabusés de certains en disent long sur la désillusion , à la hauteur de l'espoir suscité par ce "média nouveau". Car si tout est neuf dans la formule du Post, et si tout se réinvente en permanence ( évolution constante et adaptation ), les contenus qui marchent ( et donc qui ressortent ), sont vieux comme le monde. Ceux qui espéraient du web une révolution totale, y compris sur les sujets et leurs traitements , en sont pour leurs frais. D'une manière plus formelle, une étude d'Harvard confirmait récemment qu'internet ne comble pas le recul des journaux en matière d'information: Certaines idées et certains segments de la population restent peu présents sur le web et tombent ainsi dans un trou noir " commente la FPJQ.

Idead:heavy


C'est un peu le même bilan qu'on peut tirer d'une autre aventure média: une web télé cette fois et américaine, Heavy.com. Fondé aux États-Unis en 1999, Heavy.com
est un réseau de télévision sur le Web proposant plus de 25 chaînes.
Contrairement à YouTube ou d'autres plateformes, Heavy produit environ 50% de son contenu, 50 %
proviennent des utilisateurs du site ( dont la moitié est composée de "semi-pro" et l'autre moitié de vrais amateurs ). Et ses principaux annonceurs sont des
grandes marques (Procter & Gamble, Unilever, Coca-Cola, Virgin) qui n'ont
souvent rien à vendre directement en ligne mais qui apprécient l'intégration très souvent originale aux contenus développée par le site. Le business model initié par David Carson et Simon Assaad, les deux fondateurs d'Heavy fonctionne d'ailleurs bien ( 15 millions de $ en 2007 d'après une
entrevue d'Assaad ). Quant à savoir les vidéos qui performent le plus, le constat est rapide: humour et jolies filles mènent le bal. 

Tout le monde veut voir la belle Rachida nue ! ö !

* Fondateur de l'empire Quebecor dont le célèbre Journal de Montréal
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s