Le slogan de l’année

Il a été élu Person of the Year, Marketer of the year et Président. Ceux qui ont conçu et promu sa campagne sont devenus des stars ( cf le post de Nicolas sur le classement Fast Company ). Barack Obama a marqué 2008 et le monde entier espère qu'il va vraiment changer la donne pour 2009. 

Une source d'inspiration, c'est incontestable. Le problème, c'est qu'il est aussi devenu source d'inspiration publicitaire. Jusqu'à l'overdose …et au n'importe quoi. La preuve en image, dont la plus récente trouvée sur Ads of the world cette semaine. 

BMW – Portugal 

Idead:tryptiqueBMW

Les constructeurs automobiles, pourtant bien mal en point, y vont tous des 3 mots magiques; ce n'est plus une ligne, c'est une incantation ! 

BBDO Australie pousse même le perfectionnisme jusqu"à ouvrir un site promo : http://www.yeswecansale.com.au/home.html

Chrysler Australie  

Idead:chrysler


GM France

Idead:Captiva

Les médias et les blogueurs signalent chaque nouvelle utilisation du "Yes we can", déplorant souvent l'insignifiance de concepts souvent axés sur des promos. Une rapide recherche sur Wikio et Technorati suffira à vous convaincre. Une recherche basique que visiblement les créatifs rechignent à faire. 

Ouf , un jeu de mots pour Pepsi US ! 
( TBWA Chiat Day )

Idead:pepsi2
Le BA-Ba du métier est de se démarquer, de "disrupter", de se différencier de la concurrence. Comment une marque peut-elle espérer un seul instant supplanter dans notre mémoire encombrée la "marque Obama" ? Et comment peut-elle croire qu'elle va sortir du lot quand c'est tout le troupeau qui bêle en même temps ? Unfortunately, yes they can…

Les années de crise sont rarement de grandes années créatives. C'est un paradoxe puisqu'on devrait, en temps de crise plus que jamais, trouver des solutions nouvelles pour stimuler le désir du consommateur et le tirer de sa morosité. Mais l'expérience, même récente ( la bulle des .com par exemple ) tend à prouver qu'au contraire, annonceurs et agences se replient sur les recettes les plus banales.

Idead:berlitz


Seule embellie de ce florilège de copy-cats, une publicité israëlienne pour l'école de langues Berlitz ( par Grey Tel-Aviv, dégotée elle aussi sur Ads of the world ). Intelligence et DA combinées : le dernier signe, c'est "oui" en hébreu et ça se prononce " Ken". Quand c'est aussi pertinent , on a enfin très beau clin d'oeil qui sert la marque annonceur. Ça nous rassure. 

MAJ du 22-02 : Joe la Pompe me signale une autre "création" où le slogan sévit jusqu'à l'overdose. Un peu pathétique, puisqu'il s'agit de qualification de l'équipe de France de football pour la coupe du monde 2010. Obama va-t-il sauver la peau de Domenech, actuel sélectionneur ? On espère qu'il a mieux à faire …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s