Comment ruiner sa marque en 2 semaines

Idead:bonds

Imaginez une marque, icône nationale, qui en l'espace de quelques semaines annonce des licenciements majeurs et la délocalisation de sa production en Chine alors qu'elle a reçu des millions d'aide du gouvernement. Dont on apprend simultanément que le PDG a triplé sa rémunération annuelle ( alors que l'entreprise est largement déficitaire depuis plusieurs années ). Et qui pour couronner le tout organise sa visibilité comme si de rien n'était à l'occasion d'une Fashion Week ( ce qui sous-entend commandites, champagne et défilés de jolies filles ). Too bad to be true ? Non, ce feuilleton cauchemardesque dans la vie d'une marque existe: la marque s'appelle BONDS, elle est australienne et entraîne dans sa débacle ses deux ambassadeurs, Sarah Murdoch et le champion de tennis Pat Rafter… Une vraie tragédie grecque !

Lire la suite

Vendre en temps de crise

Idead:FLC

"Qui dit crise dit opportunité", "les marques qui continuent à investir en pub seront les grandes gagnantes", "la crise, c'est l'occasion d'être créatif" … Un publicitaire, lassé de la profusion de discours volontariste, me demandait l'autre jour: on a des preuves ? des noms pour ces marques qui auraient miraculeusement tiré leur épingle du jeu en 1991 ou en 2001 ? 

Un peu de recherche procure quelques éléments de réponse: les traces d'études chiffrées mais aussi le simple rappel qu'en période difficile, il n'est pas mauvais de prendre un peu de hauteur, de penser stratégie et d'aller s'inspirer des meilleurs théoriciens du management, en l'occurence en plongeant dans les trésors de la Harvard Business Review. J'y suis tombée sur un article sur "la vente par provocation" qui devrait intéresser tous les patrons d'agence de com'.

Mais commençons par les marques et les annonceurs. Pascale Merzereau, directrice générale adjointe d'Aegis Media Expert ( France ) s'exprimait récemment dans la newsletter spécialisée 100% Média, au sujet de la baisse des investissements en communication ( dès 2008 pour la France, -1,4%, et -2,6% juste pour les dépenses média )…

Lire la suite

Chronique d’une mort annoncée

IdeAd-Marlboro

Plusieurs coïncidences et télescopages de lecture/ visionnement me ramènent
à ce sujet, que je suis assidûment depuis… 1999 : la fin de la pub.

À l’époque c’était « La mort du 30 secondes ». Et j’étais la
première à dénoncer l’exagération, tout en reconnaissant le brouillage des
frontières ( passionnant ) entre publicité et contenu.
 Désormais, la crise est bien plus large.
Que certains la découvrent encore ou fassent remonter le phénomène aux années
récentes m’apparaît étrange : la publicité classique, et les agences qui la font, se cherchent depuis 10
ans.

Martin Ouellette, agence Provokat et blogueur invétéré, a donné une
conférence intéressante sur «  l’avenir des agences de publicité » pour
Infopresse à Montréal la semaine dernière. La vidéo est dispo sur Google, je
vous la recommande. Sa première slide est … FIN. 

Pour la forme, certains seront peut-être allergiques au style assez direct
de l’orateur : c’est surtout le fond qu'on devrait retenir*.
 Beaucoup de « gros bon sens »
comme on dit au Québec. Mais un bon sens dont on semble diablement manquer ces
jours-ci dans la profession. Beaucoup d’honnêteté intellectuelle aussi, alors
qu’on retrouve plus souvent du déni…

Lire la suite

Increvable pub ?

En cette semaine de lancement de la Nano, la voiture indienne la moins chère du monde, alors que Renault ressort les grandes pointures ( Mister Cantona himself ) pour doper sa communication, et que la nouvelle classe E de Mercedes innove en diable sur la sécurité, voici deux spots TV qui jouent sur le même argument ( la solidité ) mais sous des latitudes et avec des arguments aux antipodes.

Lire la suite

« Bringing creative thinking to business problems »

Les médias et les agences de publicité ont un point
commun désormais plus important que leurs annonceurs : la quête d’un nouveau
business model. C’est sans doute un peu moins urgent et crucial côté agence… du
moins ça l’était jusqu’en 2008. Mais tout s’accélère et à cet égard, ma
rencontre avec Ian Rowden, CEO de Saatchi&Saatchi Asia/Australia m’a permis
de découvrir un peu mieux le développement d’une nouvelle entité prometteuse :
Saatchi & Saatchi Industry.

Industry est un laboratoire pour Saatchi. 3 bureaux dans
le monde ( New York, Londres, Sydney ) mais avec une vraie longueur d’avance
dans les réalisations et leurs succès du côté australien. 

Lire la suite

Crise: la perspective australienne et asiatique

À part découvrir des pubs sympa qui se moquent sans vergogne des américains, j'ai profité de ma semaine à Sydney pour rencontrer quelques personnalités de l'industrie communication / média en Australie, histoire d'échanger les points de vue sur l'état du marché, les enjeux, les raisons d'espèrer ou de désespérer. Ian Rowden ( Chairman and CEO Asia Pacific pour Saatchi&Saatchi, entrevue vidéo ci dessous ) et Michael Lynch ( rédacteur en chef de Campaign Brief, LE magazine référence de la créativité en Asie/ Australie depuis 20 ans ) m'ont donné une bonne synthèse de ce marché mature et dynamique à la fois, totalement lié à la zone Asie et très local dans sa culture pub. Juste à Sydney, selon le classement sorti début mars dans CB, 9 agences dépassent largement les 200 millions de AU$ de facturation, 15 les 100 millions….

Lire la suite

L’humour révolutionnaire du flux RSS

Idead:RSSadtech

Une bonne ligne, suffisamment absurde pour accrocher, une bonne direction artistique bien déclinée et la mayonnaise publicitaire imprimée prend. En ces temps de questionnement existentiel, la campagne pour la version française de l'évènement Ad:Tech ( 7-8 avril prochains à Paris ) a quelque chose de réjouissant et de rassurant. Cookies, Java, Flux RSS, Pop up, rien de bien excitant au départ et pourtant : que d'univers suggérés en quatre déclinaisons !


Lire la suite

Pour un riff de Fanta


100 millions.

C'est le nombre record de consoles DS vendues par Nintendo en 4 ans, 3 mois et 2 semaines, tel que le rapportait le site de l'AFJV jeudi dernier. Bien sûr, la console portable a su déborder des cercles habituels de consommation du jeu vidéo avec notamment, une percée formidable chez les cibles plus mûres grâce à ses programmes d'entraînement cérébral. Le 3 avril prochain, la marque sortira sa nouvelle version de DSi, histoire de poursuivre l'aventure et d'égaler l'ancêtre GameBoy ( 199 millions d'unités vendues, respect ! ). Fantasme nippon : une DS par personne plutôt que par foyer.

Faut-il le rappeler ? Le jeu vidéo, et son industrie, ne connaissent pas la crise. Tout le monde veut jouer, s'amuser, se divertir et échapper au quotidien, surtout quand il est rabat-joie. Fanta, la marque de mon enfance, l'a bien compris et traverse ainsi les années sans perdre sa jeunesse originelle. Dernière initiative en date, le lancement d'un partenariat avec le jeu Guitar Hero, la licence d'Activision la plus vendue des 2 dernières années. 

Lire la suite

Quelques bonnes raisons de rester positif

Image 5

Juste dans les deux dernières semaines, j'ai dû relever une quinzaine de mauvaises nouvelles pour les médias ( US notamment, mais pas seulement ) et la communication ( chiffres 2008 déjà alarmants pour la pub en France par exemple ) et c'est sans compter l'information économique pure ( je pense entre autres au très alarmant rapport d'Europe 2020, chercheurs qui annonçaient l'actuelle débâcle depuis 3 ans , sur une cessation de paiement du gouvernement américain ). 

Plutôt que de contribuer au déluge quotidien, et pour terminer gaiement une semaine commencée sous le soleil australien ( à haute teneur en optimisme c'est reconnu ), je préfère donc me concentrer sur quelques nouvelles dynamiques et/ou encourageantes, issues de la presse et de blogs. Plusieurs concernent d'ailleurs les marques, au coeur de la tourmente certes, mais surtout valeur-refuge pour les entreprises.

• Google, IKEA, championnes du "speak less, act more" 

Lire la suite

Fresh ideas from Sydney : le sumo et l’épicier

Idead:sydney

Est-ce le fait d'être à plus de 20 000 km de la maison ou simplement un léger décalage de culture rafraîchissant ? En voyage, on est soudain plus attentif à tout ce qui nous entoure et personnellement, ma curiosité naturelle passe en mode turbo : nouveaux produits, nouvelles marques, autres modes, autres média, Sydney n'a pas manqué d'être stimulante pour les neurones. Moins déboussolante que Tokyo, mais très loin quand même de Paris, Montréal ou New York. Voici donc une deuxième sélection d'idées et de nouvelles glanées en marchant dans les rues, en écoutant la télé ou en lisant sur le ferry entre Circular Quay et Chiswick. 

• SumoSalad, le fast-food qui rend mince

Lire la suite