La conquête de l’espace vert

Idead:evergreenman




























Je sais, vu de France, le Cânaaadâ rime avec grands espaces, nature sauvage, Céline dans son kayak et animaux à tous les coins de rue. Même s'il y a du vrai dans tous les clichés ( les ratons laveurs et les écureuils infestent effectivement les ruelles de Montréal ), il existe une réalité plus prosaïque : si les américains viennent au Canada pour tourner leurs séries policières à succès, c'est qu'on regorge aussi d'univers urbains ressemblant à s'y méprendre à cette grosse pomme qui fait rêver les frenchies. Du coup, la campagne ci-dessus pour la fondation Evergreen est une belle façon de réconcilier rat des villes et rat des champs.

Le "urban way of life " constitue le quotidien de la majorité des Canadiens. À titre d'exemple, la région montréalaise concentre environ 3,7 millions d'individus ( 1,8 millions juste pour Montréal ), sur une population totale de 7,5 millions… Or, comme le mentionne fort bien Martin Beauvais, directeur de création de ZIG Toronto, qui a conçu la campagne : " les études démontrent bien que réintroduire activement la nature en ville n'a que des vertus: c'est bon pour la santé, ça augmente la valeur des maisons, ça diminue la criminalité, etc… " Ça évoque la "théorie du carreau cassé " dans Tipping Point ( Malcom Gladwell ), pleine de bon sens.

C'est en tout cas la vocation d'Evergreen, association à but non lucratif créée en 1991 ( tiens, déjà la crise ). Reboisez Toronto ? Je sens le septicisme des lecteurs parisiens*.

Et de tous ceux qui connaissent les joies du Mont Royal, le poumon de Montréal. Mais Evergreen s'obstine à motiver tous les urbains à conquérir un peu d'espace vert en ville. En donnant des conseils de base à tous les botanistes qui sommeillent en nous. Plus concrètement aussi, avec des programmes conçus pour les écoles qui visent autant à sensibiliser les enfants ( et les former ) qu'à leur donner un espace d'apprentissage plus sain et plus agréable. Alors qu'en France on annonce de grandes enquêtes sur la salubrité de l'air dans les écoles et les crèches, voilà le type d'initiative qui ne peut laisser insensible.

Ideadevergreenwoman

Ainsi donc la campagne d'Evergreen, qui sonne l'adieu final aux neiges hivernales, débute par ces pubs magazines ( avant l'affichage et la télé ). Renforcer le lien entre les citadins et la nature, rappeller les bénéfices des actions en faveur de la nature sont les premières missions de l'initiative : en cela, l'objectif est très naturellement atteint.

Mais il est clair aussi qu'Evergreen souhaite se faire connaître et inciter les gens à découvrir ces actions communautaires sur son site. Sur ce plan, la direction artistique est une réussite: son parti pris un peu étrange pour ces visages renversés mais souriants, mixé avec le classicisme botanique accroche l'oeil et suscite la curiosité. Le cocktail " attirer l'attention" et " simplicité de lecture du message" n'est jamais évident en communication. D'où l'intérêt de cette création dont l'efficacité ne concède rien à l'esthétisme. Ça détonne comme un espace vert en plein "down town" et ça renvoie les canadiens à leurs racines ( roots ) : pas mal.

* Parenthèse statistique : lecteurs parisiens d'ailleurs nombreux sur IdeAd. Plus nombreux que les Canadiens depuis un mois. 

Idead:evergreengirl
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s