L’apocalyse est à 7h

Apocalypse2012 

Ça fait déjà quelques mois que le film "2012" fait son marketing juste par le buzz et la diffusion de teasers, puis de bande-annonces. Les raisons du succès de ce buzz ? La peur ( jetez juste un coup d'oeil aux images de méga-tsunami dans l'Himalaya , vous comprendrez ). Quand la crise nous déprime, nous inquiète ( voire, pour les plus assidus des analyses économiques sérieuses, nous paniquent ), nous courons au cinéma voir des films où l'apocalypse est au coin de la rue. Réflexe humain: après une telle débauche de fin du monde, la réalité a bien meilleur goût 🙂

Dans un registre plus sérieux, plus lointain, très éclairant mais pas plus rassurant, l'IDATE ( " fondé en 1977, l’un des premiers centres d’études et de conseil en Europe, dont la mission est d’accompagner les décisions stratégiques de ses clients sur les secteurs Télécoms – Internet – Médias." ), qui publie chaque année de coûteuses études sectorielles sur les domaines pré-cités, vient de publier une synthèse prospective sur l'avenir de la télévision : TV 2020, la migration internet ( téléchargeable via Offremedia ).

Au coeur de l'argumentaire, la migration internet déjà bien entamée, des audiences et des contenus et une analyse des tendances actuelles ( autant en terme publicitaire que de consommation télé ).

Comme souvent, 3 scénarios sont développés, du "moins pire" au "moins avantageux" monétairement parlant…


1-MyWebvideo ( voir graphique ci dessous )
2-Broadcast as usual : grosso modo, les chaînes s'adaptent ( le plus favorable )
3- Community TV : hyperfragmentation des audiences, montée du communautarisme, télé payante premium pour les plus riches … ( le moins facile )


Image 6
"MY WEBVIDEO" BY IDATE

C'est le premier ( intermédiaire ) que l'IDATE présente comme sa vision de 2020. Avec entre autres prédictions un niveau de recettes publicitaires équivalentes à celles de… 2008. Une montée en puissance de la VOD et de la "catch up TV " mais une monétisation freinée par les contenus accessibles gratuitement sur internet.

La conclusion du rapport assène cinq constats qui n'auront pas de peine à rallier les plus sceptiques :
  • les conditions de la migration internet sont réunies …
  • à court terme, et malgré une politique d'investissement pro-active de l'industrie de la vidéo ( contrairement à la presse ou à la musique ), destruction de valeur engendrée par cette migration : le contrôle des coûts serait la dominante de la décennie 2010-2020.
  • à moyen terme, monétisation des nouveaux usages ( autorisant la croissance )
  • les fondamentaux de la TV seront impactés ( notamment sur 2 points: les producteurs indépendants vont pouvoir se passer des chaînes pour trouver un public ; les modèles d'exclusivité télévisuels vont disparaître )
  • l'industrie européenne souffrira davantage que la nord-américaine, plus rapide à suivre le public dans sa migration et surtout , beaucoup moins réglementée !


Vu du Québec et du Canada, je serais plus dubitative sur ce dernier point, tant il est vrai que les usages de production ici sont liés à un financement institutionnel ( crédit d'impôts, fonds, etc… ) qui protège encore assez bien la production de contenus. Pour autant, les producteurs canadiens font globalement face à une raréfaction de ces programmes d'aide ( les gouvernements ayant eux aussi des problèmes de financement… ) et ont donc entamé, pour certains, leur " refonte ". Mais revoir leurs business model aussi drastiquement ? 2020, cela laisse encore 11 ans après tout. De nouveaux joueurs apparaîtront sans doute, comme pour les autres médias. 


En tout cas, depuis le temps qu'on nous annonce la fusion internet / TV sans qu'on y croit vraiment … cette analyse mérite qu'on s'y penche. 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s