Life after free

Image 6

Quelques nouvelles de la planète média en ce début de semaine. Actuellement un projet de loi sur la protection des sources des journalistes est l’objet de discussions animées à Washington. Pour tout dire, du projet au vote, l'eau risque de couler sous les ponts ?

On ne s’entend même pas entre La Chambre des représentants et le Sénat sur la définition de ce qu’est un journaliste. Pour la Chambre des représentants, est considéré comme journaliste celui pour qui le travail d’information représente une part substantielle de son gagne-pain. Le Sénat pour sa part, n’a pas les mêmes restrictions… sauf que, son comité de la justice vient d’adopter un amendement qui excluerait les « dilettantes » de la définition de journalistes.

Bref, les blogueurs ne sont pas près d’être reconnus comme " journalistes ", aux USA en tout cas !

Toute cette bataille a des allures surréalistes quand on connait le drame qui agite le milieu des quotidiens et plus largement des médias en Amérique du Nord ( et ailleurs, mais sans doute moins violemment ). Et qui se battra demain pour être journaliste, quand le tiers des journalistes européens craignent la disparition de leur média ( source : The Guardian ) ?



Un sondage auprès de 350 journalistes de plusieurs pays d'Europe indique en effet que:

  • 32% croient que leur média va disparaître du marché
  • 10% croient que leur média survivra en ligne ( ! )
  • 66% n'ont aucune formation pour travailler sur les nouveaux médias
  • 40% disent qu'on attend d'eux plus de contenu
  • 28% ont de plus longues heures de travail
  • 29% disent pouvoir focaliser davantage sur l'analyse que sur les nouvelles

Steve Ballmer de Microsoft déclarait en juin que d'après lui, d'ici 10 ans, la majeure partie des médias traditionnels auraient disparu…

À parler des journaux en ce moment, on se sent comme Nicolas Hulot ou Arthus-Bertrand face aux glaciers ?

Pendant ce temps, Frédéric Filloux ajoute une pierre au jardin désormais bien encombré de Chris Anderson, auteur de Free, ce livre vendu 18 $ 🙂

"Le gratuit n'est pas un business model , c'est une arme de destruction massive de la valeur" dit en substance son billet ( "Inhale, it's free " ) comme toujours étayé de chiffres et d'expérience ( il dirige 20 Minutes, faut-il le rappeler ). Un must encore une fois.

La recherche " Newspaper will die" : presque 52 millions de réponses sur Google.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s