J’ai engagé un tueur

Capture d’écran 2009-11-15 à 10.21.36 

On se souvient de l’opération réussie de BK
qui encourageait les Facebookiens à supprimer quelques amis de leur entourage
virtuel. Dans le même esprit, on peut depuis peu engager un tueur professionnel sur
internet pour se débarrasser d’amis encombrants.

C’est du moins ce que vous propose un
nouveau jeu vidéo, fraîchement lancé en France, et qui fait grand bruit. C’est
manifestement ce que souhaitait l’annonceur, en l’occurence
13ème rue, une
chaîne télé spécialisée dans les films et les séries d’action en France, et
c’est ce qu’a brillamment livré l’agence BETC Euro RSCG avec le micro site
jetueunami.com


Il s'agit d’un jeu qui
vous propose de vous débarrasser de l’ami de votre choix. Evidemment, vous
n’êtes pas obligé de faire tuer votre meilleur ami, vous pouvez faire trucider
votre femme, mari, maîtresse, patron mais, on vous suggère un ami ! Plus
subversif , plus sulfureux, meilleur pour l’audience ? ( voir au sujet de cette tendance "friend killing" l'édito d'Influencia ce jeudi )

Pour tester le jeu et ne faire de mal à
personne, je me suis choisie comme victime à exécuter…

Image 3 

Après moult hésitations (
casting de tueurs alléchants, impeccable réalisation avec clin d'oeil aux classsiques du genre ), j’ai opté pour Big Marshall, une brute qui ne
fait pas dans la dentelle. Ensuite, j’ai téléchargé une photo sur laquelle je
suis tout sourire, donné quelques infos de base et communiqué le mobile du
meurtre et puis j’ai lancé Big Marshall à mes trousses.

Ça n’a pas traîné, j’étais sous la douche
quand Big M est entré. Il m’a assommée à coup de batte de baseball puis, pour
m’achever, m’a défenestrée. Génial ! La vidéo se termine sur mon visage
ratatiné sur le trottoir, toujours tout sourire 🙂

Capture d’écran 2009-11-15 à 10.16.21 

2 minutes plus tard, je recevais un mail de
Big M m’annonçant que j’avais été assassinée, accompagné de la vidéo que je
n’ai pas eu tout à fait le coeur de revisionner. Et puis, signature oblige, le même mail me
propose d’enquêter sur le commanditaire de mon meurtre. Dire que c’est une
expérence agréable serrait exagéré. Pas de doute pourtant : certains  doivent prendre leur
pied à voir leur copin-copine-patron se faire matraquer, égorger, étouffer, mais bon…

Le jeu dit-on, est la concrétisation de la
nouvelle signature “
13e rue révèle l’enquêteur en vous” ! A mon sens, le jeu révèle
plutôt autre chose en chacun de nous … mais ceci est une autre histoire.

L'agence a sollicité des blogueurs pour qu’ils parlent de l’opération et l’info a été largement relayée.
Gros succès, à tel point que depuis quelques jours, les internautes se refilent
le message sur les
blogs,
les
forums
et
Twitter
où la question est lancée : est-ce choquant ? Au-delà de la prouesse technique,
parce que c‘en est une, est–ce en effet choquant ? Bien sûr que ce l’est, c’est d’un mauvais
goût évident mais le résultat est tout aussi probant…ça marche ! D’où l’autre question, vieille comme l'humanité et qui revient hanter la publicité à intervalles réguliers :
la fin justifie- t-elle les moyens ou peut-on tout faire en pub ?

Image 10 


Pour rester dans l'univers jeu vidéo, The Gran Theft Auto, pour ne prendre qu’un
exemple, n’est pas tout à fait l’équivalent de “ La petite maison dans la
prairie”; c’est un jeu violent d'où les belles valeurs sont absentes. Mais c’est aussi le jeu video le
plus populaire: de la version 1 à la version 4,  Grand Theft Auto a battu des records de ventes
.

Doit-on s'élever contre ces succès ? ou est-ce tolérable ? Pas plus, pas moins que jetueunami.com. Cela fait maintenant presque 2 décennies que la publicité télé s'est vue demander de coller à son époque et d'aller sur le terrain du divertissement. " Pub Fiction " ne raconte rien d'autre. 

Dès lors, pourquoi la pub devrait-elle obéir à
des règles différentes de celles du divertissement ? Au Québec, les lignes ouvertes dès qu'elles portent sur un mini scandale publicitaire sont inondées d'appels ( je repense au clown de la Sloche ). L'argument est toujours le même: ce n'est pas pareil, c'est du commerce !

C'est vrai, le cinéma, et la télé, et les jeux video, ne sont pas des industries commerciales, c'est bien connu :-) 

A l'aune, cynique certes mais surtout rationnelle, de la cohérence de marque, jetueunami.com serait une grosse erreur pour Disneyworld ou Fisher Price. Mais pour 13 ième rue, c'est plutôt cohérent. Exagéré, provocateur, bien sûr. Mais bien phase avec une époque où les séries policières américaines dominent l'audience télé française. Dexter, c'est gentil ou c'est subversif ?

La pub doit être est en phase avec la société dans laquelle elle opère. Elle n'a pas à la moraliser ( et d'ailleurs elle est globalement bien assez frileuse comme ça pour ne pas être un reflet réel du monde dans lequel nous vivons ). Elle n'a même pas de devoir de morale supérieur à d'autres activités, son seul guide-line à ce sujet devrait être les valeurs de la marque dont elle émane. 

De toute façon, encore plus pour un site web, la moralité de l'opération est entre nos mains: c'est le public qui fixe les limites du territoire de jeu de la communication. Et là, le débat philosophique est clos depuis longtemps.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s