Téléscopage transatlantique

Capture d’écran 2010-05-25 à 21.45.54 

 

L'avenir de la presse écrite et du journalisme vu d'un côté et de l'autre de l'Atlantique : récemment, deux nouvelles glanées sur le web se percutaient tellement que çà méritait un billet rapide.

Résumé par la lettre la FPJQ, çà donnait çà : 


"E-U: Les médias disent non à une
aide gouvernementale"

"Europe: les journalistes veulent
que les États aident les médias"

Oui aux €, non aux $ ???

La première nouvelle était directement tiré d'une étude du très sérieux Pew Research Center où l'on apprend entre autres que 75 % des directions de média sondés ont de "très sérieuses réserves à accepter des subventions gouvernementales" et 50% ont " des réticences envers les crédits d'impôts ".

Pendant ce temps, la Fédération Européenne des Journalistes en "a assez de voir que les États européens subventionnent le théâtre,
le ballet, l'opéra et les galeries d'art pour protéger la diversité culturelle
alors que l'aide à la diversité de l'information reste très disparate.". Et de réclamer haut et fort un appui au journalisme "qui respecte les plus hauts standards".

Bien sûr, d'un côté les directions média, de l'autre le staff. Mais quand même, quel grand écart de conception. Méfiance suprême vis à vis de l'état d'un côté, alors même que ces dirigeants n'avouent aucun espoir majeur en terme de business model et que leurs journaux fustigent Obama volant au secours des banquiers. Et de l'autre, la même vieille rengaine : Europe, donne-nous le beurre, l'argent du beurre, et la crémière. Sans compter que comparer des structures comme les théâtres et les opéras à des titres possédés éventuellement par des barons de la presse, industriels multimillionnaires, relève d'un exercice audacieux.

Entre temps, crise de l'euro oblige, pas sûr que les revendications de la FEJ soient aujourd'hui bienvenues. La France qui a eu ses Etats généraux de la Presse est de toute façon un bel exemple de ce que l'aide de l'état peut apporter : un pansement pour ne pas affronter dure réalité, et tout sauf des idées innovantes pour changer les problèmes structurels qui pèsent sur les journaux français.

De l'autre, il est clair que la profession ne sauvera pas sa peau sans une transformation telle qu'on ne sait plus très bien si les journalistes s'appelleront encore ainsi. Curieusement, l'optimisme nord-américain n'est cette fois pas de mise: la grande majorité des sondés ne voient aucune issue rapide aux problèmes actuels et le web ne leur semble absolument pas parti pour compenser quoi que ce soit en terme de CA. Pour autant, des journaux aidés par le gouvernement fédéral apparaît comme une hérésie dans un continent où l'on préfère encore s'aider soi-même avant tout ( et ne pas partager ses profits non plus ;-)).

Au final, une profession qui met son énergie à batailler pour des subventions auprès d'états endettés jusqu'au cou plutôt que de se poser la question qui fait mal ( qui veut payer pour mon travail ? ) distille un message bien dangereux pour son image. Prochain sondage de la FEJ auprès de ses membres, qui veut prendre des cours de ballet ???

Publicités

Une réflexion au sujet de « Téléscopage transatlantique »

  1. Comparaison intéressante entre les cultures! Toutefois, je crois que l’important pour les journaux est maintenant de redéfinir leurs modèles d’affaires. Tâche ardue, mais essentiel dans le monde du web 2.0. Le NY Times a bien compris ce principe et est maintenant très actif sur Twitter. Les journaux conventionnels qui ne font que se concentrer à rester en vie avec leur version papier devront, un jour ou l’autre mourrir, subvention ou non (cela pourrait prendre quelques années tout de même!).
    Guillaume Martin
    http://www.brise-glace.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s