Killer board

Canal+:idead

Encore un sujet pub grâce à une campagne signée BETC Euro RSCG. Parfois le rythme s'essouffle chez BETC, parfois le client semble constituer une mission possible ( cf quelques billets ), parfois le buzz prend le dessus ( on reviendra sur Mc do et ses gaulois ). Mais la plupart du temps, c'est bon.

IdeAd a souvent souligné notamment l'art de la signature propre à BETC : de grandes lignes, ils en ont produit à la pelle au cours des dernièrs décennies et une telle constance émerveille. Stéphane Xiberras, DC, m'a déjà expliqué en entrevue à quel point pour lui un mot vaut mille images, comment quand on veut dire à quelqu'un qu'on l'aime, il est plus simple et plus fort de lui dire "je t'aime" plutôt que de lui dessiner un cœur sur un papier. Et combien la langue, au cœur des cultures, est un vrai rempart contre l'uniformisation.

Ironiquement, l'affiche du jour est d'abord un choc visuel: une DA impeccable et pleine d'impact.

Lire la suite

Publicités

Plus ça change… ( Signer sa différence 1/2 )

Image 5

Étonnant quand même. Depuis les débuts d'IdeAd, je n'ai jamais beaucoup évoqué l'art de la signature, du slogan, que j'apprécie pourtant au premier plan. Sans doute parce qu'il se perd un peu dans ce monde d'images et de mondialisation publicitaire. Et pourtant ! Les mots n'ont rien perdu de leur pouvoir et probablement même qu'en cette époque où on les martyrise ( la faute aux SMS et autres raccourcis claviers ) , une signature forte, stratégique, différenciante n'a jamais eu autant de valeur. 

Quoi qu'il en soit, la nouvelle signature de Renault est un beau prétexte pour parler slogan. Sortie il y a quelques jours, annoncée fièrement par le constructeur français, elle est bien sûr bilingue. Et disons qu'avec cette signature, Renault s'assume: "Drive the change " Rien de moins. 

Je
reconnaitrais à cette nouvelle signature de l’énergie, de la volonté, un bel
opportunisme si ce n’était du mot Change: ras le bol, plus capable… Combien de billets sur IdeAD consacrés à l'épidémie ( la pandémie ! ) du virus développé par Obama ? Sans effet, à l'évidence. La contagion a gagné tous les pays, tous les
secteurs d’activités…

Quelques exemples glanés au hasard:

Lire la suite