Le meilleur de la pub francophone sur TV5.ca

Image 6

TV5 Québec-Canada a profité de la période des Fêtes pour reprogrammer "Création pub 2008", l'émission que je tourne à l'occasion des Lions de Cannes depuis trois ans et qui fait le bilan des meilleures pub francophones de l'année. Du coup, elle est également accessible pour un temps limité sur la zone WEB VIDEO du site, récemment remanié et très dynamique : l'occasion de la voir pour tous ceux qui ne vivent pas au Canada.

Au programme du show, une sélection de pubs tirées des palmarès nationaux ( les Créa au Québec, Prix Stratégies en France, Prix CCB en Belgique et les GPRC en Suisse Romande ). Le tout commenté par des grands noms de la création présents sur la Croisette. La réalisation est signée Yan Giroux, qui s'illustre aussi en publicité à Montréal ( on lui doit le film The Gazette, grand prix Créa 2007 ).


2007 avait été faste pour le Canada puisque pour la première fois de son histoire, le pays avait remporté le GP à Cannes avec Dove. 2008 fut surtout l'année d'un drôle de gorille ( Cabdury ) et l'année du "viral" et du 360 sur lequel les pros donnent leur sentiment. Avec, c'est le charme du concept, des regards croisés des belges, français et québécois sur leur approche de la pub: comme on dit au Québec, c'est jamais plate !
Publicités

Cochon Belge


Quand on vit au pays de la rosette de Lyon, du saucisson à l’ail et de l’andouille de Guéméné, on a vite tendance à se croire champions du monde la charcuterie. Pourtant, partout où le porc est présent, chaque culture a développé des recettes pour ne rien perdre de cet animal généreux. Les Belges ont eu aussi leurs traditions et certaines marques de charcuterie jouissent même d’une cote de popularité étonnante sur leur marché. C’est le cas de Marcassou, entreprise originaire des Ardennes et spécialiste des saucissons et salaisons. Marcassou est aux assiettes belges ce que Justin Bridou est à l’apéro/pique-nique français.

TBWA Brussels vient justement de démarrer une nouvelle campagne pour la marque. Le concept n’est pas nécessairement neuf: « une bonne recette, c’est d’abord un bon produit de base, élevé dans de bonnes conditions » , ça vaut pour le cochon du Québec, le poulet de Loué en France, etc… Mais on retrouve dans ce qui risque de devenir une saga tous les ingrédients d’une bonne pub belge: humour un peu absurde, sans effets de manche ni dérive esthétique, mais avec beaucoup d’auto-dérision, une image pas très léchée ( et même bien crasse ), et un slogan « straight to the point ». Difficilement exportable ( quoi que les québécois devraient apprécier ) mais vraisemblablement très efficace sur son marché. 

Fait à signaler, l’annonceur diffuse les messages sur son site web et invite le public à voter et donner ses commentaires. Marcassou se paie même le luxe d’un peu d’un peu de UGA ( user generated advertising ), ce qui pour un charcutier des Ardennes n’est pas si anodin. On espère que cela offrira à l’agence l’opportunité de pousser plus loin le côté déjanté ( timide dans les deux premières exécutions ), car en la matière, la pub belge donne rarement sa place et vu de l’extérieur, c’est quand même le morceau qu’on préfère.

 

A propos d’IDEAD

« Encore un blog sur la pub, la com’ , le marketing » : j’en entends déjà certains râler. D’abord, une nuance : ce blog se concentre exclusivement sur la création publicitaire internationale, la vie des marques, et surtout il s’intéresse à toutes les formes d’innovation en communication, ce fameux marketing d’influence qui rend désormais la « pub’ protéiforme. Le monde des médias, avec lequel je travaille depuis plus de dix ans, et la révolution des modèles d’affaires seront également présents dans ces réflexions.  Les catégories sont là pour en témoigner. 


Surtout, IdeAD est pour moi une façon de poursuivre le dialogue entrepris avec la communauté du marketing/ comm’ et avec le public: depuis dix ans, au Québec et en francophonie ( merci à cet égard à TV5 Canada et TV5 MONDE  ), j’ai produit et animé des émissions de télévision portant souvent sur la publicité et les marques ( Invité de marque, Création pubPlanète pub, le documentaire L’empire des marques et les trois épisodes de Création pub ); et puis trois années de chronique publicitaire dans les pages Affaires du quotidien québécois La Presse, à une période où les blogs n’étaient pas si courants, m’ont laissé le regret de ne pas avoir échangé davantage avec les lecteurs.

Enfin, après trois années de « Création pub, le meilleur de la pub francophone« , tournés au moment des Lions de Cannes depuis 2006, j’ai également le désir de prolonger le lien qui se fait le temps d’une émission spéciale entre les publicitaires francophones: moi même à cheval entre deux cultures et deux pays, j’apprécie particulièrement ces regards croisés, parfois vaches, toujours empreints quand même de sympathie, qui existent entre les belges, les québécois et les français. Côté Suisse, j’avoue de grandes lacunes : amis des Grands Prix Romands, à vous de les combler en me tenant au courant ! Et puis, IdeAD n’est pas non plus le Mondial de la Pub francophone 🙂 En revanche, IdeAD se veut un carrefour où les expressions de la créativité belge, française et québécoise se retrouvent.

À cet égard, j’invite tous les lecteurs en agence à m’envoyer leurs nouveautés aussi régulièrement qu’à l’époque de la page L’Envers de la pub ( dont vous retrouverez sur ce blog quelques archives ). Pour cela il suffit de m’écrire à emmanuelle@garnaudgamache.com. Et pour les commentaires, feel free comme disent les chinois.


PS:  les épisodes d’Invité de marque sont dispos dans la section documentaire de la web vidéo de TV5