Du branded content en 1829

IdeAd:breguet
Je suis tombée récemment sur cette double page magazine ( tirée du Time, numéro « 100 world’s most influential people » ). Il s’agit d’une publicité pour la prestigieuse marque de montre Breguet, née en 1775…

Vous pouvez y lire comme moi que Pushkin n’hésitait pas à faire entrer la marque dans son roman, de manière avantageuse ( cette montre est un vrai compagnon qui veille ), en 1829. Il s’agit sans nul doute d’y définir un peu mieux ce personnage de dandy, de le qualifier davantage dans l’esprit du lecteur du XIX ième siècle.

Si la facture, un peu trop classique ( deuxième page très convenue, avec gros plan sur le produit, comme toujours dans l’horlogerie ), ne rend pas hommage au caractère étonnant de son contenu, cette publicité n’en demeure pas moins efficace tant la date, le prestige de l’auteur interpellent. On oublie trop souvent que les marques ne sont ni une invention du marketing, ni même du XX ième siècle. Elles font partie du quotidien des hommes depuis des lustres et c’est pour cette raison même que les plus braves d’entre elles résistent aux outrages du temps.

Par ailleurs, ce concept m’a rappellé les polémiques en 2003-2004 sur certains auteurs britanniques…

Lire la suite

Publicités