Distribution : TV or not TV ?


Les télescopages transantlatiques
sont une des raisons d'être d'IdeAd et la grande distribution m'en fournit un
prétexte supplémentaire ces jours ci.  L'obsession française autour du "pouvoir d'achat" aurait-elle traversé l'Atlantique ? On retrouve en effet cette préoccupation en Amérique du Nord mais elle est jouée de manière bien moins dramatique, malgré des chiffres de chômage aussi alarmants qu'en France et une assurance emploi bien moins généreuse.

Dans l'Hexagone, on apprend sans grande surprise ces jours ci ( Source TNS Media Intelligence via
100% média ) que les grandes enseignes de distribution ont révisé drastiquement leur planification média. La bonne nouvelle, c'est que les Leclerc, Carrefour et cie n'ont pas vraiment coupé leurs investissements en pub : ils ont plutôt arbitré différemment leur présence…

Lire la suite

Publicités

Fraise contre fraise ( post régressif )

Idead:tagada1
Contrairement à ce que ce titre à haute teneur en québécitude* laisse présager, le temps de la fraise de l'île d'Orléans étant encore bien loin, c'est à un combat de fraise franco-française auquel se livre avec délectation IdeAd aujourd'hui. Avec deux vedettes, une naturelle – la fraise de Plougastel – et une bien chimique, mais qui déclenche passions et hystérie depuis 40 ans – la fraise Tagada. 

Idead:plougastel 
Les deux font l'actualité à leur façon.

Lire la suite

Embarquement immédiat pour l’efficacité

Idead:DDBmarine

" Les jeux vidéos résistent à la crise " titrent les JT français  et leurs reportages de nous présenter ces joueurs atypiques ( ie ayant plus de 30 ans ), accros à leurs soirées jeux, en solo ou à plusieurs. "Canadian video game sales surge despite market fallout" annonçait il y a quelques semaines NDP group *: les ventes ont plus que doublé depuis 2006 au Canada, atteignant 2,1 milliards de CAN $. Comme aux USA, le dernier trimestre et décembre n"ont pas entamé cette tendance, malgré la récession et les ventes ont donc poursuivi leur croissance de 33 % annuels.

La seule chose qui nous console de nos misères est le divertissement et c'est pourtant la plus grande de nos misères. " écrivait il y a plusieurs siècles Pascal. Depuis, rien n'a bougé. On pense que quand les temps sont durs, on coupe le superflu. Mais c'est presque le contraire qui arrive. Les chiffres de fréquentation du cinéma et des activités culturelles sont en hausse eux aussi ( à tout le moins en France ). 

Outre les perspectives alléchantes de profits d'une industrie, il est intéressant de constater l'influence des jeux et de leur direction artistique dans la publicité et la communication auprès des cibles jeunes

Lire la suite

Quelques bonnes raisons de rester positif

Image 5

Juste dans les deux dernières semaines, j'ai dû relever une quinzaine de mauvaises nouvelles pour les médias ( US notamment, mais pas seulement ) et la communication ( chiffres 2008 déjà alarmants pour la pub en France par exemple ) et c'est sans compter l'information économique pure ( je pense entre autres au très alarmant rapport d'Europe 2020, chercheurs qui annonçaient l'actuelle débâcle depuis 3 ans , sur une cessation de paiement du gouvernement américain ). 

Plutôt que de contribuer au déluge quotidien, et pour terminer gaiement une semaine commencée sous le soleil australien ( à haute teneur en optimisme c'est reconnu ), je préfère donc me concentrer sur quelques nouvelles dynamiques et/ou encourageantes, issues de la presse et de blogs. Plusieurs concernent d'ailleurs les marques, au coeur de la tourmente certes, mais surtout valeur-refuge pour les entreprises.

• Google, IKEA, championnes du "speak less, act more" 

Lire la suite

La grève en France, c’est comme une tempête de neige à Montréal

Idead:greveneige

La semaine qui s’achève
fut pour moi à l’image d’IdeAd, à cheval entre la France, le Canada… et la Belgique
montréalaise. Et pour traduire ce lien qui réunit autant que l’océan qui sépare,
cette phrase savoureuse glissée par un ami montréalais, apprenant que j’atterrissais
jeudi à Paris en pleine grève générale et alors que le Québec vivait mercredi
une belle tempête de neige :
" La grève en France, c'est comme une tempête de
neige à Montréal : ça nous perturbe un peu, mais ça nous empêche pas de
fonctionner ".
He was damn right ! À Dorval, les avions
décollaient, à Montparnasse pas d’émeute pour monter dans les trains. Le taxi
parisien « chialait » contre les grèvistes et contre Sarkozy, le taxi
montréalais, muet comme une carpe, zigzaguait d’une file à l’autre en glissant
sur la neige comme un patineur : la routine quoi.

Et pour mieux symboliser ce lien dans l'actualité de la communication, une semaine de la pub en
chasse une autre : celle du Canada s’achève, la première édition, tandis
que lundi sera inaugurée la 12 ième édtion de la semaine de la pub en France. D’un
continent à l’autre, même crise mais effets et ambiance bien différente…

Lire la suite

Toyota Québec, Mc Do France : 2 cas anti-crise.

Idead:mc:toyota

En ces temps de croissance calamiteuse, il n'est pas mauvais de souligner la performance locale de certaines grandes marques mondiales et de tordre le cou aux rabats-joie de l'OCDE. La croissance est possible, je l'ai rencontrée, dans deux marchés occidentaux qu'on dit volontiers atones et pour chacun d'entre eux, avec une offre produit pas nécessairement évidente. 

Toyota Québec a connu une croissance de ses ventes de 25 % en 2008 au Québec ( au niveau mondial, le constructeur affiche comme tous les autres une baisse de plusieurs points ). + 25 % ! Notamment grâce à la Yaris, petit modèle encore décalé dans les rues de Montréal, plus habituées aux calibres américains. Et dans un contexte économique désastreux: avec la baisse du $ américain, les concessionnaires québécois ( comme canadiens d'ailleurs ) ont vu une partie de leur clientèle passer la frontière ( les autos sont moins chères aux USA, entre autres à cause des taxes ). 

Autre "miracle" ( qui doit tout à la philosophie "aide toi, le ciel t'aidera" cela dit): Mc Do France a publié ses chiffres 2008 hier. Avec 3,3 milliards d'euros de CA, le géant du fast food confirme en France une croissance elle aussi à 2 chiffres. Tout ça au pays du jambon beurre et de la gastronomie. Et en s'offrant le luxe d'aller chercher sa croissance sur une clientèle plus âgée et plus aisée ( source : Le Figaro ). Pas mal non ?

Deux cas bien différents ( marché, secteur, valeurs de marque ), deux modèles de réussite distincts et avec deux grands points communs : une offre et une communication intelligentes…

Lire la suite

Livret A sans intérêt ?

Idead:banniereCA

Au Québec, il y a la folie des REER ( placement d'épargne retraite défiscalisé ), en France, il y la révolution du Livret A, produit d'épargne préféré des Français, historiquement distribué par un "oligopole" de trois banques ( Banque postale, Crédit Mutuel, Caisse d'épargne ) et qui en 2009 s'ouvre à la concurrence .. en pleine débâcle des taux d'intérêt. 

Cette ouverture du marché à un produit aussi apprécié ( 46 millions de Livret A en activité, soit grosso le 3/4 des Français selon Wikipédia ) suscite convoitise et publicité. Parmi celles-ci, impossible de rater la campagne du Crédit Agricole, premier groupe bancaire français ( 25 % de pdm ), qui bénéficie d'un poids média très conséquent,  notamment en affichage urbain ( Nantes n'y échappe pas ).

Une campagne qui attire l'oeil : impression a priori favorable, suscitée par des visuels simples et décalés. On voudrait se dire " tiens, une banque qui ose un ton léger et une communication moins traditionnelle ". Sauf que si on l'analyse de plus près, cette création ( probablement signée Providence, l'agence derrière la communication du CA depuis plusieurs années ) ne passe pas le test…

Lire la suite

Short Cut ( top 3 de la semaine )

Idead:figaro

Le chiffre de la semaine 

58 % de français pensent que 2009 ne sera pas une bonne année. Comme souvent depuis que je suis de retour dans le cher pays de mon enfance, je constate que pour le pessimisme, la France possède une grande longueur d'avance. 

Et au Québec, vous en êtes où ??? Aux dernières nouvelles, le consommateur québécois ne se laissait pas abattre et même les vendeurs de "chars" gardaient le moral. La confiance a-t-elle un impact important sur l'économie ? C'était tout le propos de l'édito de Jean-Marc Vittori dans les Échos mardi. Il souligne l'influence des médias dans cette perception ( s'excusant du regard pessimiste porté par les journaux sur l'avenir, qui influe sans doute sur le traitement des nouvelles ). À cet égard, il semble que la télé soit bien plus anxiogène que les journaux ( voir étude du Maryland dans ce post )… 

" La confiance, c'est l'explication des économistes quand ils n'ont pas d'autres explications", écrit-il. 

Pas sûr que ça nous rassure ! Mais comment avancer quand tout le monde se complait dans la contemplation de ce qui ne va pas bien et l'attente anxieuse de ce qui pourrait être pire ? 

Lire la suite

Le meilleur de la pub francophone sur TV5.ca

Image 6

TV5 Québec-Canada a profité de la période des Fêtes pour reprogrammer "Création pub 2008", l'émission que je tourne à l'occasion des Lions de Cannes depuis trois ans et qui fait le bilan des meilleures pub francophones de l'année. Du coup, elle est également accessible pour un temps limité sur la zone WEB VIDEO du site, récemment remanié et très dynamique : l'occasion de la voir pour tous ceux qui ne vivent pas au Canada.

Au programme du show, une sélection de pubs tirées des palmarès nationaux ( les Créa au Québec, Prix Stratégies en France, Prix CCB en Belgique et les GPRC en Suisse Romande ). Le tout commenté par des grands noms de la création présents sur la Croisette. La réalisation est signée Yan Giroux, qui s'illustre aussi en publicité à Montréal ( on lui doit le film The Gazette, grand prix Créa 2007 ).


2007 avait été faste pour le Canada puisque pour la première fois de son histoire, le pays avait remporté le GP à Cannes avec Dove. 2008 fut surtout l'année d'un drôle de gorille ( Cabdury ) et l'année du "viral" et du 360 sur lequel les pros donnent leur sentiment. Avec, c'est le charme du concept, des regards croisés des belges, français et québécois sur leur approche de la pub: comme on dit au Québec, c'est jamais plate !

LA TÊTE DANS LE MICRO-ONDES

L’étiquette liée aux vœux a elle aussi ses différences
culturelles. Côté français, les cyber-vœux ne sont pas encore tout à fait
passés dans les mœurs : la carte a beaucoup d’adeptes et si l’on veut être
sûr de ne pas faire de faux pas ( ce qui est bien le minimum quand on adresse
des vœux ! ), c’est même incontournable.

Au Canada, pour des raisons écologiques, économiques,
peut-être aussi parce que Poste Canada, territoire oblige, n’a pas toujours la
même efficacité que sa cousine française (
  euphémisme 
J ), et
enfin parce que la tradition ne pèse jamais aussi lourd au Nouveau Monde que
dans le Vieux Continent, les cybervoeux ont rapidement gagné leurs galons. Pour
mieux faire passer cette nouvelle habitude, les entreprises ( de pub notamment
) n’hésitant pas à donner aux fondations caritatives l’équivalent des sommes
économisées sur l’envoi et le papier.

Cela explique en tout cas la prolifération de cartes de vœux
d’un genre nouveau.

Lire la suite